credit
Publié le - 1349 v. -

Vers une réduction des impot en 2015 ?

François Hollande a annoncé ce mardi, en prononçant ses vœux à la population française, qu’il était prévu pour cette nouvelle année une baisse des taxes et impôts des entreprises et des ménages afin d’alléger les charges qui incombent à ces derniers. Ces résolutions, si elles sont respectées, devraient débuter dès 2015.

Une opportunité pour les entreprises ?

La réduction des impôts et taxes fiscales est une façon de diminuer les charges qui pèsent sur les entreprises. En ce qui concerne les ménages, le gouvernement s’est prononcé de la sorte : on va essayer de se mettre en capacité dès 2015 de pouvoir avoir une première baisse d'impôts. Ils ont également ajouté qu’en 2015, «si on fait un petit geste pour les entreprises, on fera vraisemblablement un petit geste pour les ménages», qui serait d’une baisse de 30 milliards d'euros d'ici 2017.

Une baisse des couts fiscaux pour les ménages

Le «geste» pour les ménages, s'il concerne les impôts à payer en 2015, portera sur les revenus perçus en 2014.
Lors de la présentation de ses vœux, François Hollande avait confirmé que cette réduction du coût du travail ne serait pas financée par un transfert de charges vers les ménages. Ce dernier affirme également qu’une trajectoire «sera fixée pour l'évolution des prélèvements, aussi bien pour les entreprises que pour les ménages, jusqu'en 2017, avec la perspective d'une harmonisation avec nos plus grands voisins européens à l'horizon 2020.

Quelle est la provenance de cette marge de manœuvre ?

L’Elysée affirme qu’une augmentation des économies du gouvernement par rapport aux dépenses peut permettre des « marges de manœuvre » par rapport au budget. Si les estimations sont respectées, une croissance de 0,9 % pourrait être observée en 2014 et atteindra 1,7 % en 2015. Grâce à la position de numéro un de la France sur la fiscalité, Bruxelles sera inapte à critiquer cette décision de baisser les taxes.
 

Source : http://www.banque-mondiale.com/