credit
Publié le - 948 v. -

Investissement locatif : la retraite assurée

Bien qu’investir sur une pierre soit une affaire aléatoire, la valorisation du patrimoine reste un espoir concret d’arrondir les fins de mois de chacune.

Même après les réformes que les gouvernements s’efforcent et optent pour la répartition de retraite, pour arriver au fait que notre pension baisse dès que nous passions à la retraite, tout en respectant le système de travailler plus longtemps pour cotiser davantage.

Légalement l’âge de départ pour la retraite est de 60 à 62 ans, avec la réforme de Fillon en 2011 s’est passé à 67 ans, juste pour avoir un taux plein sur notre retraite.

De nos jours, nous touchons la moitié de nos salaires quand on part à la retraite, et sans régime complémentaire. Malgré tout cela c’est encore une situation sans issue.

Face à tout cela la question est de savoir : ‘’Où placer notre argent alors ?’’

Pour répondre à ces questions tous chemins mènent à Rome comme dit le dicton, il faut juste faire un choix.

On sait que cette année le rendement de l’assurance-vie va passer en dessous de 3 %.

Mais il y a toujours le livret A. Ce procédé à dépôt élevé et un rendement minime est très sécurisé quoique, dans d’autres cas le rendement soit énorme mais avec des livrets fiscalisés.

Il y a aussi la bourse qui est plutôt risquée.

Les atouts de l’investissement locatif :

Dans un investissement locatif il y a du risque, et encore une fiscalité en vue, mais valorisant et rentable.

L’utilisation de l’effet de levier du crédit permet d’avoir une rentabilité à long terme. Sa rente nous donne du loyer mensuel et même après un éventuel coup de catastrophe naturelle, nous restons propriétaires de notre patrimoine.

Les atouts seront bénéfiques, s’ils sont bien étudiés avec stratégies :

Une bonne stratégie vous fait encaisser des loyers si vous choisissez de louer. Les locataires cherchent une bonne condition de vie, bien entretenue à un loyer raisonnable. De ce fait, ses demandes impliquent un entretien fréquent des locaux, ainsi que l’attitude sérieuse de fixer le prix du loyer. Une mise en valeur de la qualité de l'appartement pays basque ainsi que de l’adresse est un bon point pour marquer votre professionnalisme. Tout cela constitue une complémentaire assurée de votre retraite.

Une autre option c’est d’investir puis habiter. Cette stratégie consiste à la location, mais à court terme. Les loyers obtenus pourront faire les quelques vieux travaux, le temps que le pré avis donné aux locataires s’achève. Après, vous allez le reprendre pour s’y habiter. Le logis va devenir votre résidence principale qui tourne à votre avantage.

Revendre le logement, est aussi une manœuvre efficace pour une retraite assurée. Si vous décidez de revendre à condition que le loyer ne se baisse pas pendant le temps de location, vous obtiendrez un grand capital pouvant être réinvesti sur un autre projet immobilier. Le choix d’investir dans l’immobilier pays basque, une commune recherchée et structurellement demandée représente une grande chance pour vous.

La fiscalité :

Parlons maintenant de la chose dont nombreux s’inquiètent, la fiscalité. Il est vrai que les domaines juridiques et fiscaux sont des points à ne pas négliger surtout pour un investissement en vue d’une retraite.

Tout d’abord penser à votre conjoint pour sa protection en cas de décès de l’un du couple, pour cela acheter à deux l’immobilier. Ensuite, pour éviter la location vide, choisissez un bien de petite taille et meublée. Ou si vous pensez à acheter, investissez dans le neuf pour obtenir une économie d’impôts.

Dans tous les cas, nous pouvons espérer un rendement meilleur ; bien que chaque cas ait son régime fiscal particulier. Il faut bien tenir compte de l’imposition des plus-values sur l’immobilier pays basque qui détermine les taxes à payer reflète une bonne gestion de votre retraite.